Les Hmong représentent le groupe ethnique majoritaire au Laos et le nouvel an Hmong à donc une importance toute particulière. C’est en effet l’occasion pour les Hmongs de se réunir, de revêtir les habits traditionnels colorés et identitaires pour faire la fête tous ensemble durant une semaine.

laos-hmong-new-year-ethnic-minority
Marché de Phonsavan: la Grande roue | Photograph by Cyril Eberle

HISTOIRE DES HMONGS : Le Laos compte 49 groupes ethniques différents et les Hmongs appartiennent à l’ ethnie majoritaire de la République Démocratique du Laos. C’est un peuple originaire des montagnes du nord Vietnam à la frontière avec le Laos et la Chine. La Chine considérait les Hmong comme des barbares et les persécutions les ont poussé à migrer au sud vers le Laos au début du 19 ème siècle.

Durant l’Indochine Française les Hmongs ont pris part aux conflits coloniaux et cette ethnie a été déchiré et divisé, en bien des points l’histoire des Hmongs rappelle celle des Harkis d’ Algérie. La scission commence dès l’invasion japonaise de l’Indochine pendant la Seconde Guerre mondiale. Certaines familles soutiennent alors les Français, tandis que d’autres collaborent avec les Japonais. Pendant la guerre d’Indochine, on retrouve des Hmong du côté des forces coloniales françaises, mais aussi du Viêt Minh. Il en est de même lorsque les Américains investissent la région durant la guerre froide après la défaite française de Dien Dien Phu en 1954 contre l’armée Viet Minh.

La CIA décide alors d’enrôler une armée secrète recrutée parmi l’ ethnie Hmong pour lutter contre le développement du communisme dans la région entre 1960 et 1970. Alors que le Laos est officiellement un pays neutre lors de la guerre du Vietnam, 30 000 soldats Hmongs (10% de la population du pays) perdent la vie durant le conflit et le Laos devient le pays le plus bombardé de tout les temps. Le pays porte encore les stigmates de ce triste record et l’ engagement du Laos, pourtant neutre, durant la guerre froide a été baptisé « La Guerre Secrète ». A la fin du conflit de nombreux Hmong ont fuit dans les pays d’Asie du sud est pour fuir les représailles du nouveau gouvernement et certains ont réussit à obtenir l’asile aux États Unis. Ils se sont alors battus pour conserver leurs traditions et leur culture vivante à fin de la transmettre aux générations futures.

laos-luang-prabang-hmong-new-year
Jeune femme Hmong à Luang Prabang| Photograph by Cyril Eberle

CELEBRATION DU NOUVEL AN HMONG

La fete du nouvel an Hmong est une fete très importante pour la cohésion sociale du groupe ethnique Hmong. Sa date correspond à la fin de la période des moissons et à la fin de la 12 ème lune du calendrier lunaire. Durant cette fête les Hmong revêtent leurs plus beaux habits, cuisinent les meilleurs plats et spécialités Hmong et font une pause dans leur travail pour profiter pleinement de l’évènement. Durant la fête vous pouvez observer des musiciens jouant d’instruments traditionnels tels que le Khaen ( instrument à vent fabriqué suivant la tradition en bambou ).

laos-luang-prabang-hmong-new-year
Chant et conte durant la fête | Photograph by Cyril Eberle
laos-luang-prabang-hmong-new-year
Lao Hmong khaen player | Photograph by Cyril Eberle

Les jeunes Hmong jouent aussi au « jeu de la balle » appelé Pov Pob. Ce jeu à pour but de permettre la rencontre des jeunes entre eux pour éventuellement mener à un mariage. Les participants s’envoient une balle deux par deux, malgré son apparence très simple ce jeu est extrêmement codifié et complexe.

laos-hmong-new-year-luang-prabangLa grande majorité des Hmong croient dans l’ animisme ( le monde que nous habitons est peuplé d’esprit et de forces invisibles ) et dans le culte des anciens. Le début des célébrations du nouvel an se fait traditionnellement en famille chez soi, ca permet aux famille Hmong de remercier les âmes des ancêtres et les différents esprits pour leur protection au cours de l’année et pour l’année à venir. Une cérémonie appel les âmes de tous les défunt d’une même famille à fin qu’ ils bénissent la maison et si un Shaman est présent il rendra grâce aux esprits

laos-luang-prabang-hmong-new-year
Dans l’intimité d’une maison Hmong | Photograph by Cyril Eberle
laos-luang-prabang-hmong-new-year
Nouvelle génération du peuple Hmong | Photograph by Cyril Eberle

Durant la fete du nouvel an Hmong les femmes de tous ages peuvent etre vu dans leurs habits d’ apparat traditionnels. Ces habits sont richement décorés et sont le fruit d’une année de travail dans le but de faire sensation lors du nouvel an. Chaque habit est différent selon l’endroit d’ou vient la personne qui la porte. Ces robes sont donc des indicateurs d’ appatenance sociale et régionale. Si vous croisez une femme agée qui porte l’habit traditionnel cela signifie qu’elle est veuve et qu’elle recherche activement un nouveau mari.